Inspiré par Le Corbusier
LC6 Table

Inspiré par Le Corbusier
LC6 Table

Sauvegarder 25%

Disponibilité : En stock

Prix normal : 1 382,00 €

Special Price 1 036,50 €

Réinitialiser la configuration
valable pour les livraisons en France et en Suisse

* Champs obligatoires

Description

100% Made in Italy. Piétement en tube de section elliptique d'acier verni noir opaque ou dans d'autres coloris, avec quatre supports filetés et réglables. Plateau en verre épaisseur 19 ou 15 mm, disponible également avec plateau en cerisier ou chêne rouvre naturel.
Histoire
Ces tables font partie du projet “Équipement intérieur d’une habitation”, exposé au “Salon d’Automne des Artistes Décorateurs” de Paris en 1929. La ligne est simple et rigoureuse (sources d’inspiration encore aujourd’hui pour de nombreuses tables), les matériaux absolument industriels (acier et verre). Le tube elliptique qui forme le piétement de la table à gauche était utilisé dans l’industrie aéronautique. Outre la beauté de sa forme, il fut probablement choisi aussi car représentatif du symbole de l’époque moderne: l’aéroplane. Au début cependant, cette table ne fut pas mise en production: tout d’abord car le “tube d’avion” n’était pas facile à trouver, ensuite car l’usinage demandait un grand nombre de soudures et de polissages de précision, et enfi n car sa ligne était considérée comme bien trop futuriste. Table: piétement en tube de section elliptique d’acier verni noir opaque (ou dans d’autres coloris), avec quatre supports fi letés et réglables. Plateau en verre. Petite table: structure en acier laqué noir opaque. Pieds en tube d’acier chromé brillant. Plateau en verre. Disponible en plusieurs dimensions.

Informations complémentaires

Scheda schede_prodotti/C09.pdf
Inspiré par Le Corbusier
Ligne Tables
Modèle Table
Structure
Dimensions L225 P85 H73,5 cm
Le Corbusier

Le Corbusier

Le Corbusier

(1887-1965)

L’architecture est un fait d’art, un phénomène qui suscite une émotion, au delà des problèmes de construction, au delà d’eux-mêmes. La construction sert à tenir debout, l’architecture à émouvoir.

Suisse de naissance, Charles-Édouard Jeanneret-Gris passa sa jeunesse à voyager par l’Europe, entrant en contact - entre autres - avec l’environnement de la Sezession à Vienne et avec Gropius et Mies van der Rohe à Berlin. À un peu plus de trente ans, il ouvrit à Paris son légendaire cabinet d’architecture. Non seulement était-il un immense architecte mais aussi urbaniste, peintre, sculpteur et écrivain. Sa collaboration avec son cousin Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand fut déterminante.

Ensemble, ils présentèrent au Salon d’Automne de Paris de 1929 un studio révolutionnaire, dont les meubles personnifi aient l’esprit moderniste. Ils étaient en effet conçus comme des instruments adaptés à équiper les espaces construits par l’homme moderne, ce qui explique pourquoi Le Corbusier aimait parler “d’équipement”. Ces meubles devaient être utiles, l’expression même de leur fonction. Voici la nouvelle valeur proposée par le binôme forme - fonction : l’objet, dénué d’ornement, récupère ainsi son irréductible beauté intime, en exprimant sa nature dans l’harmonie de la nouvelle forme, simple et essentielle. La réaction du public fut - comme on pouvait le prévoir - difficile. Mais la légende n’était pas loin du tout.