Inspiré par Le Corbusier

Grand Confort

Houzz

Le Corbusier Grand Confort C63 1 Zoom

Inspiré par Le Corbusier

Grand Confort

Économiser 25%

Disponibilité : En stock

Prix normal : 4 520,00 €

Special Price 3 390,00 €

Réinitialiser la configuration

* Champs obligatoires

Description

100% Made in Italy. Structure en acier tubulaire chromé brillant ou laqué. Suspension par sangles élastiques croisées à double épaisseur. Coussins indépendants avec rembourrage en plumes. Revêtement en cuir ou tissu entièrement déhoussable.
Histoire
La série Grand Confort - dans ses deux versions, petit et grand modèle - fait partie de la série de meubles en acier tubulaire présentés en 1929 au Salon d’Automne de Paris, et est le fruit de la collaboration entre Le Corbusier, son cousin Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand. Traduisant leurs pensées en termes de proportions et d’ergonomie, ces derniers créèrent le grand modèle pour les femmes, qui ont tendance à s’asseoir en croisant les jambes en ligne transversale, et le petit modèle pour les hommes, qui se tiennent en revanche droit les jambes écartées. Le prototype était différent du modèle actuel: en 1959, lorsqu’il fut produit en série à Zurich, la décoratrice d’intérieurs Heidi Weber suggéra en fait de chromer la structure, de donner aux coussins un aspect formel et carré, et d’éliminer le mécanisme à ressort des pieds arrières, qui permettaient de plier le fauteuil vers l’arrière. Un exemplaire du petit modèle est exposé au MoMA de New York. Structure en acier tubulaire, chromé brillant ou laqué. Suspension par sangles élastiques croisées à double épaisseur. Coussins indépendants avec rembourrage en polyuréthane expansé. Coussins d’assise en polyuréthane à densité variable et/ou plumes. Revêtement entièrement déhoussable en cuir ou en tissu.

Informations complémentaires

Dimensions L240 P76 H78 HS47 cm
Inspiré par Le Corbusier
Ligne Canapés
Modèle Canapé 3 Places
Structure Schema C63
Conditions New
Le Corbusier

Le Corbusier

Le Corbusier

(1887-1965)

L’architecture est un fait d’art, un phénomène qui suscite une émotion, au delà des problèmes de construction, au delà d’eux-mêmes. La construction sert à tenir debout, l’architecture à émouvoir.

Suisse de naissance, Charles-Édouard Jeanneret-Gris passa sa jeunesse à voyager par l’Europe, entrant en contact - entre autres - avec l’environnement de la Sezession à Vienne et avec Gropius et Mies van der Rohe à Berlin. À un peu plus de trente ans, il ouvrit à Paris son légendaire cabinet d’architecture. Non seulement était-il un immense architecte mais aussi urbaniste, peintre, sculpteur et écrivain. Sa collaboration avec son cousin Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand fut déterminante.

Ensemble, ils présentèrent au Salon d’Automne de Paris de 1929 un studio révolutionnaire, dont les meubles personnifi aient l’esprit moderniste. Ils étaient en effet conçus comme des instruments adaptés à équiper les espaces construits par l’homme moderne, ce qui explique pourquoi Le Corbusier aimait parler “d’équipement”. Ces meubles devaient être utiles, l’expression même de leur fonction. Voici la nouvelle valeur proposée par le binôme forme - fonction : l’objet, dénué d’ornement, récupère ainsi son irréductible beauté intime, en exprimant sa nature dans l’harmonie de la nouvelle forme, simple et essentielle. La réaction du public fut - comme on pouvait le prévoir - difficile. Mais la légende n’était pas loin du tout.