Inspiré par Frank Lloyd Wright

Coonley 2

Houzz

Frank Lloyd Wright Coonley 2 FLW106 Zoom

Inspiré par Frank Lloyd Wright

Coonley 2

Économiser 25%

Disponibilité : En stock

Prix normal : 1 012,00 €

Special Price 759,00 €

Réinitialiser la configuration

* Champs obligatoires

Description

100% Made in Italy. Structure en cerisier américain, naturel ou laqué. Assise rembourrée en polyuréthane, avec revêtement en cuir ou en tissu. Disponible sur demande avec dossier bas.
Histoire
La chaise à dossier haut (“Robie1”) fut réalisée pour la maison que Frank Lloyd Wright conçut pour Frederick C. Robie entre 1908 et 1910 à Chicago, elle est considérée comme l’une des constructions les plus importantes de l’histoire de l’architecture américaine, l’emblème des “Prairie House” (maisons de la prairie) de Wright. La chaise de droite (“Coonley2”) fut conçue par la maison Coonley de Riverside, Illinois, entre 1907 et 1908. La maison Coonley est l’antipode du Prairie Style: tant la Robie House est compacte, modulaire et symétrique, tant la Coonley est tortueuse, asymétrique et pittoresque. La ligne des deux chaises est commune: simple, solide, proportionnée, avec un dossier à lattes. Des modèles similaires se trouvent également dans d’autres constructions célèbres conçues par Wright à partir de 1902. Structure en cerisier américain, naturel ou laqué. Assise en polyuréthane, avec revêtement en cuir ou en tissu. Disponible avec dossier bas (h. 70 cm).

Informations complémentaires

Dimensions L44 P47 H94 HS45 cm
Inspiré par Frank Lloyd Wright
Ligne Chaises
Modèle Chaise
Structure Schema FLW106
F. L. Wright

Wright

F. L. Wright

(1867-1959)

Un médecin peut enterrer ses erreurs, un architecte ne peut que conseiller de faire pousser des plantes grimpantes.

Charismatique, élégant, excentrique, un génie authentique, l’étasunien Frank Lloyd Wright eut une carrière longue et très pleine: plus d’un millier de projets parmi maisons, bureaux, églises, écoles, bibliothèques, ponts, musées mais aussi meubles, lampes, objets de table, tissus et arts graphiques. Les points cardinaux de son architecture sont la recherche de la simplicité – au-delà de tout oripeau – et le rapport avec la nature, source d’inspiration dans les formes et les matériaux. Une architecture qui devait se résoudre en une complète harmonie de lignes et d’espaces, et qui sera ensuite célébrée dans le monde entier sous le titre d’ “architecture organique”.

Wright était profondément lié à sa terre, au nouveau monde, à cet esprit de pionnier entièrement américain. C’est pour cela qu’il ne chercha pas ses références dans la tradition architectonique de la vieille Europe, mais dans les formes japonaises et orientales, et aussi indo américaines. Alors que l’Europe célébrait l’avènement des matériaux industriels, Wright préférait le naturel et l’authenticité du bois: “pour l’homme – disait-il – le bois est universellement beau. L’homme aime le lien strict qu’il porte en lui, il veut le sentir sous la main, agréable au toucher et à l’oeil”.